Les chroniques d'Ouranos
Bienvenue sur Les Chroniques d'Ouranos, cher visiteur...

En ce moment sur le forum :

~ Les cours viennent de débuter au Sanctuaire, ils n'attendent que vous pour poursuivre...

~ Banquet de début d'année : tout le monde est convié et les cours ne vont pas tarder...

~ Vous voulez enseigner ? Venez voir les postes de maîtres disponibles ! Nous vous attendons !

De belles aventures t'attendent, de grandes découvertes...

Ne tarde pas...

Rejoins nous vite !

Les chroniques d'Ouranos

Pour contrer la menace du pays de Catharsis, les divinités ont bâtit un sanctuaire où les élus des Dieux se réunissent... Ferez-vous partie de l'aventure ?
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alviss, fils de la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alviss Nakano
~ Humain ~
~ Humain ~
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 20/05/2016
Localisation : Oaris

Feuille de personnage
Pouvoirs: Aran'ar
Age: 18 ans
Métier: Tueur et espion

MessageSujet: Alviss, fils de la lune   Ven 3 Nov - 22:28


~ Votre Personnage ~


[table style="width: 100%;"cellpadding="2" cellspacing="2"][tr][td style="vertical-align: top;"]
[/td][td style="vertical-align: top;"]
  • Nom : Nakano
  • Prénom : Alviss
  • Âge : (Nous demandons aux élèves d'avoir entre 14 et 17 ans) 18 ans
  • Sexe : Masculin
  • Race : (Vous pouvez vous renseigner ici) Humain
  • Orientation sexuelle : Hétéro jusqu'à preuve du contraire
  • Métier/Fonctions : Tueur pro
  • Pays d'origine : Maugrasath
  • Famille : Inconnue
  • Pavillon souhaité : (uniquement pour les élèves) No
  • Pavillon le moins souhaité : (uniquement pour les élèves) No


[/td][/tr][/table]


~ Dans le détail ~



Physionomie
De magnifiques cheveux blonds…on me le répète sans cesse, et même si cela ne me fait ni chaud ni froid, il faut bien avouer que c’est vrai. Moi je les trouve tout à fait normaux, à la rigueur beaux mais bon… Je suis plutôt bien bâti pour un jeune homme de mon âge et l’entraînement que mon maître m’a prodigué y est sûrement pour quelque chose. Je possède des yeux rouges, à la limite du luminescent. On pourrait croire qu’ils sont chaleureux avec une telle couleur mais c’est là que vous avez tord. Malgré cette couleur brûlante, mon regard est froid, terrifiant, inquiétant. C’est une des raisons pour laquelle ma mère n’a pas voulue de moi si je me souviens bien. J’ai un visage aux traits assez fins. Ma démarche…souple, féline, discrète. J’ai une boucle d’oreille à gauche et un bracelet au poignet droit. De ce bracelet partes 5 chaînes d’acier qui le relie à cinq bagues (une chaque doigt). J’ai toujours un petit sourire moqueur sur les lèvres et mon regard provocateur en énerve plus d’un.
Psychologie
Comment pourrais-je vous expliquer mon caractère si complexe ? Bon je vais commencer par le début. Je suis un homme assez compliqué car un grand nombre de mes sentiments ont disparut comme l’amour, la haine, la colère, la joie, la tristesse… Je peux encore les éprouver mais jusqu’à ce jour personne n’a réussit à les faire revenir pas même mon maître. Je suis très méfiant et renfermé, je ne me livre pas facilement. Je peux être complètement inconscient ou au contraire être d’un sérieux exemplaire. J’ai un grand défaut…mon amour des femmes. Ce n’est pas vraiment de l’amour vu que ce sentiment je l’ai perdu mais c’est assez complexe à expliquer, disons que je suis un coureur de jupons et que pour moi les femmes sont un inestimable présent que les dieux m’ont offert. Je suis aussi galant, enfin j’essaye d’y être. Je suis franc, joueur et lorsque je prends une décision je me fie entièrement sur mon instinct. J’aime beaucoup me moquer des autres, provocation pure et simple. J’adore désobéir aux règles car pour moi c’est simple les lois sont des limites qu’il nous faut sans cesse repousser. Je suis imprévisible, et déteste être enfermé car mon plus grand rêve est celui de la Liberté. Une dernière chose, qui fera peut-être rire certain…je me suis lié d’amitié avec la Lune, cet astre paisible et qui sait si bien m’apaiser. C’est ma confidente, mon amie, ma complice. Les étoiles sont les seules sœurs que je possède et sont les seules avec la Lune à me dicter ma conduite…
Histoire
Je suis né en l’an mille quatre cent quatre-vingt quatre, dans une famille aristocratique de Minas Sininen. Je me souviens très bien de ce jour, le premier et dernier jour dans ma famille. Je venais de sortir de l’endroit chaud et mouillé dans lequel j’ai vécu pendant neuf mois. Les yeux fermés, j’entendais des voix autour de moi, celle d’un homme et plusieurs de femmes. Ma mère était dans ces voix. Quelque chose me gênait pour respirer et quand quelque chose tapa légèrement les fesses je poussai un cri déchirant, avalant une bouffée d’air qui me fit le plus grand bien. Pourquoi je vous raconte ce passage que toutes les personnes traversent mais parce que c’est la suite que les autres enfants n’ont pas à supporter. Je continue donc, pardon de m’être interrompu. Les bras puissants qui me tenaient depuis que je venais d’arriver dans ce monde me donnèrent à des bras plus doux, légèrement parfumés, rassurants. Mes yeux étaient toujours fermés et je retardais le moment de les ouvrir le plus que je pus. Une étrange sensation coulait en moi, comme si je connaissais déjà cette chaleur. Oui, c’était celle qui m’avait donné naissance qui me tenait, je le devinais. J’imaginais son beau visage radieux en me voyant. J’ouvris enfin les yeux les posant tendrement sur le visage de ma mère qui était souriant jusqu’à ce qu’elle croise mon regard. Une expression effrayée s’inscrivit sur son doux visage et elle hurla. L’homme qui je supposais être mon père se précipita et je lus dans ses yeux les différentes émotions qu’il ressentait. Car l’avantage d’être un bébé c’est que les nourrissons lisent très bien le langage du corps, chaque geste, posture, regard a sa signification. Ce que je vis dans les yeux de cet homme me fit peur. La lueur joyeuse qui brillait dans son regard changea, se transformant en surprise, puis en effroi. Je les entendais et comprenais et cela me faisait de la peine.

-Il faut s’en débarrasser, c’est un démon !

Voilà la réaction de mon géniteur quand il a vu mes yeux. Non je n’étais pas un démon et je ne le suis toujours pas, je suis simplement différent. Mais dans une famille aussi superstitieuse que la mienne quand on est différent on a guère de chance. Un serviteur fut désigné pour m’abandonner. Le maître d’armes du manoir. Celui-ci obéit mais remit sa démission à mes parents et partit. Cet homme, mon sauveur c’était mon maître. C'est mon maître qui m'a élevé et qui m'a tout appris...

Je vous raconte seulement cet épisode pour vous faire comprendre mon absence de sentiment. Vous connaissez le dicton qui dit : « On aime comme on a été aimé » et bien mes parents m’ont toujours détesté, ne m’ont jamais aimé. Je crois que cela a été le déclic, mais en fait je pencherais pour une théorie plus savante. Je pense que je suis souffrant, malade et que cette maladie me prive de sentiment ce qui est une bonne chose car maintenant que je suis assassin et mercenaire cela me sert de ne pas sentir la peur fasse à un ennemi ou la pitié, c’est peut-être une bonne chose…qui sait ?
Capacités
Mon don est simple : Je contrôle les chaînes que je possède. > Comme vous le verrez dans ma description physique j'ai un bracelet et des bagues à la main droite reliés par des chaînes d'acier. Ces chaînes sortes de mes bagues pour s'agrandir, maxi deux mètres, et par mon esprit je les contrôle. Ce sont mes seules armes, ou plutôt mon unique arme, elle est magique(pour rétracter les chaînes) et appartenait à mon maître. Euh c'est bon comme explication ?
Je suis dépourvu de sentiment. Je danse très bien mais ne chante pas. Je n'utilise aucune arme (enfin ça ne m'empêche pas de savoir m'en servir) si ce n'est mes chaînes et je crois que c'est tout.




~ Derrière l'écran ~



  • Pseudo : Al
  • Âge : Humpf
  • Votre département :69
  • Présence : Je sais pas
  • Comment avez-vous connu le forum ?
  • Code : Validéééééé
  • Autre chose ?



Test RP
C’était il y a 1 an, j’avais donc dix-sept ans. Mon maître était mort quelques mois plutôt mais je continuai sur la voie d’assassin. Ce jour-là j’avais pour mission de tuer un homme dans un village mais je ne voulais pas y aller à pieds compte tenu de la distance. Un vieux paysan avait accepté de me prendre avec lui sur sa charrette remplie de foin et j’avais accepté…j’allais dire avec joie mais cela aura été une erreur donc je me contenterai de dire que j’avais accepté. La nuit tombait sur le petit chemin et comme nous arrivâmes à une petite auberge nous nous arrêtâmes. La petite maison était tenue par une vieille femme qui n’inspirait pas confiance, selon les dires du paysan. Nous pénétrâmes à l’intérieur et sans un mot je montai à ma chambre. Je m’allongeai sur le lit fixant le plafond noir si différent du plafond étoilé auquel je m’étais habitué. Sans en prendre conscience, je commençai à somnoler et finis par sombrer dans un sommeil sans rêve.

C’est le calme du lieu qui me réveilla. Une auberge, à une heure à laquelle un grand nombre de personne devrait venir était étrangement silencieuse. Je sautai de mon lit, aux aguets, et quittai ma chambre sur la pointe des pieds. L’escalier ne fit aucun bruit et je partis explorer la bâtisse. La salle était déserte, aucune trace d’employés, de clients et même pas de la propriétaire. Etrange…Je décidai de sortir prendre l’air et contempler la Lune. Après quelques minutes je rentrai me coucher. Alors que je m’approchai des escaliers quelque chose de froid passa près de moi, me frôlant. Je crus d’abord rêvé mais dus me rendre à l’évidence ce qui était devant moi était bien réel. Un monstre. Purement et simplement. Je reculai d’un pas, toisant mon adversaire qui me regardait avec un air de défi. Je réfléchis quelques instants et fis demi-tour. Pourquoi ? Parce que je n’avais aucune raison de le tuer, il ne m’avait rien fait. Alors que je me dirigeai vers la sortie, j’eus l’impression que ma tête venait d’exploser et sombrai dans un sommeil profond.

Lorsque je me réveillai, j’étais ficelé à une table en pierre, incapable de faire quoi que se soit, mais vraiment rien du tout. Parfois je me remerciai de ne pas avoir de sentiment au moins j’étais quitte d’avoir peur, je pouvais analyser la situation calmement. Une grotte. Rocheuse, haute, vide. Enfin non pas tout à fait. Une jeune femme était debout me fixant de ses yeux noirs. Ses longs cheveux de jais lui tombaient en cascade sur ses épaules et son dos. Une déesse, oui sûrement, cela ne pouvait être que ça. Elle me sourit, dévoilant de fines canines pointues et tranchantes. Elle s’approcha de moi. Je me débattis pour pouvoir m’ôter les liens, en vain. J’étais tout simplement hypnotisé. Elle se pencha vers mon cou. Je tressaillis. Ses lèvres glacées contre ma peau. Douleur majestueuse. Noir…

Il faisait noir. Je me réveillai dans le foin, le paysan racontant une histoire, sûrement à mon intention. Je me redressai et regardai devant nous. Le chemin sinuait quand je haussai un sourcil, intrigué. Nous approchions d’une auberge, auberge qui m’était étrangement familière. Je me souvins de mon rêve. Nous nous arrêtâmes devant la maison et un homme nous accueillit. Je connaissais cette auberge, je le savais, j’y étais. Curieux je demandai :

-Dites moi est-ce que le propriétaire de cette auberge est une vieille femme ?

L’homme se retourna, perplexe :

-Avant oui. Elle a eut un problème avec un de ses clients et a été obligée de vendre, pourquoi ?

-Juste comme ça, merci.

Je m’éclipsai, le sourire aux lèvres…

Revenir en haut Aller en bas
Mhiryo Itora
~ Fondateur ~
~ Fondateur ~
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 22
Localisation : Archeos

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en loup noir avec des yeux noisettes
Age: 27 ans
Métier: Dirigeant du Sanctuaire, "Prof principal" du Pavillon du Soleil et de l’Égide

MessageSujet: Re: Alviss, fils de la lune   Ven 3 Nov - 22:49

C'est bon pour moi Smile

Bienvenue mon petit sans âme Twisted Evil

~~~~~~~~
~ BREAK THE LIMIT
Realise your power. Fight your life or regret it. ~




Tigre, tigre ! brillant et brûlant,
Dans les forêts de la Nuit
Quelle main, quel oeil immortels
Purent fabriquer ton effrayante symétrie ?


° Dark Vador °
¤ Empereur Kiwi ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniquesdouranos.forumactif.com
 
Alviss, fils de la lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Un soir de pleine lune
» Le fils de Michel François a été assasiné
» Les taches de la lune
» Comprendre la lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques d'Ouranos :: Avant de jouer... :: Fiches validées-
Sauter vers:  
Theme by Xéno Lorenz - Do not rip - All rights reserved - ©2008 Les Chroniques d'Ouranos//Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit