Les chroniques d'Ouranos
Bienvenue sur Les Chroniques d'Ouranos, cher visiteur...

En ce moment sur le forum :

~ Les cours viennent de débuter au Sanctuaire, ils n'attendent que vous pour poursuivre...

~ Banquet de début d'année : tout le monde est convié et les cours ne vont pas tarder...

~ Vous voulez enseigner ? Venez voir les postes de maîtres disponibles ! Nous vous attendons !

De belles aventures t'attendent, de grandes découvertes...

Ne tarde pas...

Rejoins nous vite !

Les chroniques d'Ouranos

Pour contrer la menace du pays de Catharsis, les divinités ont bâtit un sanctuaire où les élus des Dieux se réunissent... Ferez-vous partie de l'aventure ?
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment en est-elle arrivée là...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Danaé Itora
~ Administratrice ~
~ Administratrice ~
avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 22
Localisation : Un peu partout...

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télékinésie
Age: 24 ans
Métier: Dirigeante du Sanctuaire

MessageSujet: Comment en est-elle arrivée là...   Ven 15 Oct - 5:44



~ Votre Personnage ~



    Nom : Itora
    Prénom : Danaé
    Âge : 24 ans
    Sexe : Féminin
    Race : Humaine
    Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, bien qu’une relation amoureuse ne fasse pas partie de ses projets
    Métier/Fonctions : Dirigeante du Sanctuaire, ancienne prêtresse d’Artémis

    Pays d’origine : Aldaria
    Pavillon souhaité :(uniquement pour les élèves) /
    Pavillon le moins souhaité :(uniquement pour les élèves) /
    Famille: Son demi-frère, Mhiryo, ainsi que ses deux parents, qui vivent une vieillesse heureuse chez eux…



~ Un Peu Plus Dans Le Détail ~


    Description physique: (6 lignes minimum)


    On dit de Danaé depuis qu’elle est une fillette que la ressemblance avec sa mère est frappante. En effet, les deux ont un visage en cœur au menton légèrement pointu, des lèvres petites et fines et de longs cheveux châtains très fins. La silhouette de la jeune femme est fine et mince. Cette finesse tient presque plus de la fragilité quand vous regardez ses poignets et ses chevilles si minces qu’on se sent capable de les briser par mégarde. De taille moyenne, Danaé a toujours été discrète, désirant se fondre dans la masse sans chercher à se distinguer. Malheureusement, dès qu’elle est devenue une femme, de nombreux prétendants firent leur apparition. Ils disaient sans cesse être attirés par les yeux brillants de la jeune femme, des yeux gris et luisant comme des perles dans la nuit, soulignés de cils longs et fins, mi-clos.

    Elle est également une personne très sobre, ne coiffant pas ses cheveux avec des accessoires élaborés et ne portant aucune parure sophistiquée ou de prix. Elle se contente d’une tresse sommaire ou bien de cheveux lâchés et de bijoux simples, faits de coquillages ou de belles pierres luisantes que lui taillait son frère dans leur enfance. Au grand dam de sa mère, elle a toujours refusé de porter de belles robes et de belles tuniques, se contentant de blanc, « la couleur de la pureté » selon elle, et elle aime se promener pieds nus, ce qui est, encore selon elle, un moyen de se rapprocher de la Terre qui l’a vue naître.




    Description mentale: (6 lignes minimum)


    Danaé est avant tout une femme très calme, au grand sang froid, qu’il est très dur d’énerver ou même de dérider. Elle n’est certes pas froide, mais ne possède pas le moindre sens de l’humour, ou peut-être possède t’elle un humour noir bien dosé, on ne sait pas exactement. Le fait est qu’elle sourit avec gentillesse, mais presque jamais par amusement. D’aucun peut penser que ce visage impassible cache en fait une facette manipulatrice froide et calculatrice mais ce n’est pas la réalité. La jeune dirigeante est quelqu’un de gentil, avec un grand sens du devoir et de la famille. Il faut comprendre par là que les jeunes et les adultes qui vivent au sanctuaire sont ses « enfants » et qu’elle est prête à leur donner sa vie, et plus encore à son grand frère, au caractère insaisissable, et dont les penchants de garde du corps l’exaspère parfois. De ses années de consécration au temple principal d’Artémis ont gardé sur elle une confiance en l’unité divine inconditionnelle, un goût pour les espaces d’extérieur et un comportement chaste, refusant tout engagement amoureux envers un homme.

    Ses traits impassibles montrent à quel point percer ses pensées est une discipline complexe, son frère est le seul à pouvoir se vanter d’y être doué. On peut cependant des fois percevoir dans ses yeux un certain agacement quand elle toise son frère pris en flagrant délit de comportement étrange.

    Son visage serein rassure plus que son comportement distant inquiète. Cette attitude posée qu’elle possède en permanence fait vite naître la confiance dans les cœur. Elle n’a en aucun cas un esprit de commandement mais est considérée, avec son grand frère, comme la maîtresse incontestée du Sanctuaire de part son dévouement et sa confiance tranquille.




    Capacités:(Pouvoirs, talents particuliers, etc.)


    Danaé possède un pouvoir de Télékinésie qu’elle découvrit dans sa jeune enfance et causa certains soucis à ses parents, et ayant suivit une formation dans un temple à un très haut niveau, a une certaine maîtrise en divination et en magie. Elle a également une connaissance des plantes et des philtres avancée. Sa frêle constitution l’empêche seulement de manier d’autres armes que l’arc, tenant compte de sa faible force physique.




    Histoire: (10 lignes minimum)




    La fillette, les pieds nus, les cheveux déjà longs malgré son jeune âge, courrait sur le chemin de terre en pente, au risque de s’écorcher les orteils, déjà noirs de saleté. Elle venait d’avoir sept ans et goûtait aux joies innées d’une enfance pleine et heureuse.

    Sa mère serrait sûrement mécontente en voyant sa dégaine de fille des rues mais jouer n’était-il pas plus excitant ? Sa robe, autrefois blanche, était déjà pleine de boue, relief de la petite pluie qui l’avait contrainte de rester à la maison le matin même, alors elle ne craignait plus les remontrances…

    Elle accéléra encore, entendant les pas et les cris rieurs de son poursuivant qui la rattrapait. La lutte était évidemment bien inégale, les jambes de celui qui la coursait étant sensiblement plus allongées et plus fortes. La bouche de l’enfant esquissa une grimace.

    Des bras la soulevèrent de terre et la blottit contre le torse de son frère.



    -J’ai encore gagné Danaé ! s’exclama Mhiryo.

    ***


    -Où est mon frère ?



    Les bras d’Ylénie la serraient avec une telle force qu’elle se mit à protester et à remuer. Le dessin qu’elle avait fait sur le sable avait été en partie effacé, et ce qu’il en restait servait de sillons au liquide écarlate qui avait giclé.

    Son père revint, de larges plaies s’étalant sur son torse nu et ramena sa femme et sa fille à la maison où ses plaies furent bandées et nettoyées. La lune venait à peine de se montrer et non loin de là, des champs religieux rendaient grâce à Artémis, déesse de l’astre de la nuit.



    -Où est mon frère ? redemanda Danaé.



    Elle n’avait pas tout compris. Pendant qu’elle jouait avec son frère sur la plage, en fin de journée, celui-ci avait lâché la pierre qu’il comptait mettre au centre du dessin et s’était figé. Sa sœur, qui attrapait les siens sans les toucher avec cet étrange don qu’elle avait toujours eu, les fit tomber un à un sur le sol en entendant le hurlement de douleur que poussait Mhiryo. La suite elle ne l’a pas comprise. Ce n’était plus Mhiryo et son père s’était jeté sur un loup noir qui lui labourait la chair de ses griffes. Sa mère, elle, s’était jetée sur sa petite fille pour la protéger.



    -Ton frère reviendra demain matin, la rassura Caton en lui ébouriffant les cheveux.



    -Pourquoi est-il parti ?



    -Il n’est pas parti, je l’ai emmené un peu plus loin pour qu’il ne blesse personne sans le vouloir.



    -Il ne blesse pas les gens mon frère !



    -Non c’est vrai, mais tu vois, ce n’est plus vraiment lui…



    Danaé comprit alors. Ainsi, son frère était le loup. Sa mère lui avait souvent raconté l’histoire de ces gens qui pouvaient se changer en loup, mais elle était persuadée, jusque là, que ce n’était que des légendes.

    Le lendemain, son frère revint, se plaignant d’une sale migraine qui le renvoya au lit. Sa sœur se mit avec lui sous la couverture et le prit par le cou.



    -Mhiryo ? Tu sais que tu es un beau loup ?

    ***


    Son frère poussa la porte, apparemment de forte méchante humeur.



    -Tu lui as fait peur grand frère, dit calmement Danaé.



    -Tant mieux, il ne reviendra pas !



    Son frère se mettait dans cet état pour la seconde fois en quelques jours. En effet, le matin même, un jeune soupirant, robuste et d’une vingtaine d’années, était venu trouver Caton et lui demander la permission d’épouser sa fille. Mhiryo n’avait pas laissé à son père le loisir de répondre et avait traité le nouveau venu de telle sorte, avec une telle froideur menaçante, que le soupirant était repartit sans demander son reste.



    - Tu comptes faire de moi une célibataire ?



    Il ne lui répondit pas, comprenant qu’elle était ironique.



    -Mais tu as bien fait. Même si la méthode était très…extrême.



    -Ah ? Tu ne souhaites pas te marier ?



    -Pas pour le moment.



    Elle s’approcha de lui et lui colla un baiser sur la joue.



    - Je dois t’avouer que l’enseignement du temple ne me déplairait pas…



    - Toi ? Prêtresse ? Oui c’est vrai, la robe t’irait bien !



    Danaé sourit à la plaisanterie. Elle, autrefois une enfant vive et enjouée, était devenue plus calme et réservée, l’étoffe d’une femme du temple, comme disaient les plus âgés des villageois.



    -Ne t’inquiète pas grand frère, nous pourrons nous voir souvent tout de même…

    ***


    Cinq ans étaient passés depuis l’entrée de Danaé au temple d’Artémis. L’enseignement sacré avait dépassé ses espérances, la menant de plus en plus loin dans les rituels sacrés. Elle était parmi les plus jeunes femmes du temple, mais à vingt-trois ans, la doyenne et Maîtresse du temple qui se retirerait bientôt, envisageait de lui offrir sa succession. Si tel était le choix de sa supérieure, Danaé s’y plierait et remplirait sa fonction avec dévotion.

    C’est ce à quoi elle songeait en apportant les offrandes profanes sur l’autel de la déesse, un soir de lune pleine. Elle chassa d’ailleurs rapidement ces pensées, ses yeux croisant le disque blanc qui se dessinait par la porte du sanctuaire et qui illuminait l’immense statue de la déesse, colosse de marbre bandant son arc d’ivoire. L’odeur de l’encens embaumait l’air de l’autel et elle y déposa le panier de victuailles qu’un couple âgé lui avait demandé d’offrir à la déesse pour qu’elle protège leur troupeau des loups…

    Un loup… Son frère… A l’heure qu’il était, il devait être enchaîné dans la cave de leur petite maison, à se meurtrir ses belles pattes noires pour se libérer. La dernière fois qu’elle l’avait vu, ses poignets et ses chevilles étaient bandés. Ses forces avaient augmenté, pas assez pour briser les chaînes, mais assez pour se blesser au sang… Chaque pleine lune la rendait inquiète…

    Une voix masculine, impérieuse, se fit alors entendre.


    * Ton frère se porte bien cette nuit *



    Sursautant, Danaé se tourna vers la statue de la déesse. Celle-ci brillait de mille feux, comme faite d’or luisant sous un soleil ardent, ses contours en étaient devenus flous. Comprenant qu’un dieu lui parlait, la jeune femme se prosterna devant-elle.



    * Le dieu des eaux te parle, Danaé Itora, prêtresse d’Artémis. Il vient t’investir d’une importante mission !*



    - Commandez ! Je suis votre servante !



    Une voix de femme se joignit à la voix d’homme, ferme mais chantante.



    * Voilà plusieurs semaines que nous t’observons. Tu nous sers bien, Danaé Itora, et le fait qu’un dieu t’ait marqué par un pouvoir unique nous conforte dans notre choix ! *



    - Je suis prête à vous aider…



    * Les menaces de guerre se précisent, et nous manquons de forces. Nous avons créé un Sanctuaire où des élus seront formés. Nous avons choisi deux mortels pour la diriger. Tu en fait partie, ton frère aussi…*



    -Il en sera fait selon vos désirs…



    * Bien, poursuivit Artémis. Un signe te dévoilera le chemin, comme il le fera pour Mhiryo Itora…*



    La lumière s’évanouit, et Danaé, hébétée, se retrouva seule dans le sanctuaire désert…

    ***


    Elle avait rassemblé ses affaires et prit le chemin du port. A côté, sur la plage, elle vit de loin son frère lui faire des signes enthousiastes avec un grand sourire, tandis que leur navire accostait. Elle le rejoignit, et ensemble, ils regardèrent l’horizon, où se trouvait ce Sanctuaire lointain…





~ Et Vous ? ~





  • Pseudo: Danaé

  • Âge: 15 ans

  • Votre département: 88

  • Présence: Le plus possible…

  • Comment avez-vous connu le forum ? Je suis co-fondatrice …

  • Code:(A trouver dans le règlement) Validé par Mhiryo ^^


  • Autre chose ? Je comptes sur vous tous pour faire connaître ce forum…



~ Un Petit Rp de Test ~

Nous vous demandons juste une dizaine de ligne pour ce RPG de test. Il nous serviras simplement à juger votre niveau…




Derrière elle, il y avait le lointain, le continent, le ciel et le soleil. On entendait également le chant des vagues qui s’oubliaient sur le port. C’était la mer. La mer était chantée par les poètes depuis des siècles, si bleu, si grande et si puissante qu’on la savait invincible, dotée du pouvoir du divin du dieu des océans, le maître des flots…

Devant elle, elle voyait un imposant bâtiment, encore désert, avec ses grands couloirs qui attendaient un brouhaha incessant et sa bibliothèque riche d’ouvrages qui attendaient des doigts pour les ouvrir et en tirer le savoir des auteurs. Ce grand bâtiment était entouré de verdure, des arbres, des buissons, avec leur petite touche turquoise qui se nichait dans le bassin, un peu plus loin. Eux, n’attendaient pas de prendre vie. Le souffle, ils l’avaient déjà…

Danaé progressa à pas lents le long de la grande allée pavée, dont les pierres luisantes faisaient un chemin de lumière sous les rayons du soleil. Il était prétentieux de le croire, pour Danaé, seuls les dieux se déplaçaient dans la lumière, de façon que leur leurs corps eux-mêmes semblaient la produire.

Dans sa main, une petite sacoche, et c’était tout. Le navire, toujours à quai, contenait son seul autre sac. Elle ne possédait pas beaucoup d’effets personnels et ne s’attachait pas beaucoup aux choses inertes. Les personnes réelles lui suffisaient, ainsi que les souvenirs de son enfance. Elle se retourna un instant sereine, et croisa le regard encourageant de son frère. L’un comme l’autre cherchait dans le regard qui lui faisait face, une once de peur ou d’incertitude, mais rien. La confiance était totale. Lui, portait son sac sur l’épaule, son autre main sur la hanche. Il avait l’étoffe d’un vrai meneur et une allure saillante…



Arrivée au bout de l’allée, l’un à côté de l’autre, face à la grande porte de bois, ils ne se regardèrent pas, tant l’instant semblait solennel. En ouvrant ses lourdes portes, ils offriraient la vie au Sanctuaire. Ce rituel, presque d’ordre sacré, ressemblait à l’ouverture du naos, qui réveillait la divinité au petit matin du jour venant.

Le frère et la sœur posèrent leurs mains en même temps sur les battants chauffés par l’éclat des rayons solaires. La porte ne grinça pas quand elle dévoila ce qu’elle protégeait à ses nouveaux gardiens…

~~~~~~~~

¤ Général Framboise ¤


Dernière édition par Danaé Itora le Lun 1 Nov - 5:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mhiryo Itora
~ Fondateur ~
~ Fondateur ~
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 22
Localisation : Archeos

Feuille de personnage
Pouvoirs: Transformation en loup noir avec des yeux noisettes
Age: 27 ans
Métier: Dirigeant du Sanctuaire, "Prof principal" du Pavillon du Soleil et de l’Égide

MessageSujet: Re: Comment en est-elle arrivée là...   Ven 29 Oct - 5:34

Ok pas de problème mam'zelle ! Je te valide avec plaisir Very Happy


~~~~~~~~
~ BREAK THE LIMIT
Realise your power. Fight your life or regret it. ~




Tigre, tigre ! brillant et brûlant,
Dans les forêts de la Nuit
Quelle main, quel oeil immortels
Purent fabriquer ton effrayante symétrie ?


° Dark Vador °
¤ Empereur Kiwi ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniquesdouranos.forumactif.com
 
Comment en est-elle arrivée là...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allons-nous avaler cette fois-ci la couleuvre
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» ADIEU DE PAUL GERALDY
» Natascha
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques d'Ouranos :: Avant de jouer... :: Fiches validées-
Sauter vers:  
Theme by Xéno Lorenz - Do not rip - All rights reserved - ©2008 Les Chroniques d'Ouranos//Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit